Replicator 2

Replicator 2X

WITbox

Reprap Prusa i3
Matériau d'impression PLA, Filament flexible PVA ABS, Filament soluble PLA ABS, PLA, PVA, Nylon...
Extrudeur Unique Double Unique Unique, mais il est possible d'en ajouter un deuxième
Aire d'impression (cm) 28.5 x 15.3 x 15.5 24.6 x 15.2 x 15.5 29,7 x 21 x 20 20 x 20 x 20
Résolution maximale 100 microns 100 microns 100 microns 100 microns
Châssis Bois et acier Bois et acier Acier Plexiglas ou aluminium
Logiciel Makerware Makerware Open source (recommandé : Repetier) Open source (recommendé : Repetier)

Une double tête d'extrusion est principalement utile pour :

- imprimer en deux couleurs : on insère un filament de plastique dans chaque tête afin d'imprimer une pièce bi-colore.

- utiliser du filament soluble comme matériaux de support : une tête est chargée de filament de plastique d'impression (ABS) et le second est chargé avec le filament soluble. Le support est calculé automatiquement par le logiciel pilote de l'imprimante. Une fois l'impression terminée, elle est submergée dans du Limonène et en 24 heures le matériau soluble disparaît sans laisser de trace.

Nous distribuons quatre modèles d'imprimantes 3d dites personnelles. Deux de la marque Makerbot Industries (pour l'Espagne uniquement), une de la marque BQ et enfin un modèle issu du projet Reprap. Nous offrons des services de support et de maintenance pour les modèles de Makerbot Industries et de BQ.
Tous ces modèles utilisent prioritairement du plastique qui est fondu et déposé couche après couche.
Pour des informations détaillées sur chaque modèle, consultez les fiches de ces produits dans notre magasin en ligne : Replicator 2 et Replicator 2X de Makerbot Industries, WITbox de BQ et le modèle Prusa i3 du projet Reprap.

L'ABS est un plastique très commun et très résistant tout à fait adapté pour l'impression de pièces mécaniques. Il est possible de le limer, de le poncer ou encore d'améliorer son aspect visuel en y appliquant quelques gouttes d'acétone. Il peut aussi être percé ou peint. D'une façon générale, l'ABS réagit correctement aux traitements de post-production. Cependant, c'est un plastique sensible aux changements de température et le temps d'apprentissage avant de réussir ses impressions en ABS peut être plus long. La tête d'extrusion doit être aux alentours de 230 degrés et la plataforme sur laquelle est déposé plasiqu doit être maintenu aux alentours de 120 degrés.

Cliquez ici afin de découvrir une galerie d'images d'objets imprimés en ABS.

Le PLA est un plastique biodégradable parfait pour les pièces creuses aux paroies très fines. Cependant, le PLA est plus fragile que l'ABS. Il est également plus difficile de travailler en post-production car il ne peut être percé. Mais c'est un plastique plus stable et plus facile d'imprimer. Enfin, la plateforme où la matière est déposée dans le cas du PLA n'a pas à être chaude. Le procédé d'impression est donc plus rapide.

Cliquez ici afin de découvrir une galerie d'images d'objets imprimés en PLA.

Le prix de nos imprimantes "clés en main" (Makerbot Industries et bq) inclut la garantie et un an de support technique par email ou par téléphone.
Nous proposons également de la documentation actualisée et facile d'accès depuis notre page de support sur notre site.

La technologie d'impression 3d que nous proposons est fondée sur un procédé additif qui fonctionne par extrusion et dépôt de filament de plastique fondu. Le filament, chargé dans la tête d'extrusion de l'imprimante, est chauffé au point de fondre et est ensuite déposé couche après couche sur la plateforme selon les coordonnées transmises et correspondant au modèle en 3d à imprimer.

Ainsi, couche après couche, l'imprimante construit progressivement l'objet. Cliquez ici pour suivre ce procédé en vidéo.

Nous proposons régulièrement des ateliers à Madrid et à Marseille. Nous pouvons également nous déplacer là où vous êtes. Pour plus d'informations sur nos formations, vous pouvez consulter notre page de formation

Nous renouvelons en permanence notre stock. Le délai maximum que vous pourriez avoir à attendre est de 3 semaines. Ce délai toutefois pourrait s'allonger dans le cas de commande de nouveaux modèles.

La plupart des applications de modélisation 3d offrent la possibilité d'exporter au format STL (.stl). C'est le format requis pour que l'imprimante, à travers son logiciel pilote et son logiciel de "slicing", puisse transformer le modèle en objet. Les logiciels Autocad, Katia, Blender, Rhino, Openscad, ou les applications Google Sketchup et Tinkercad notamment, le permettent. Et si cette option n'est pas native sur le logiciel que vous utilisez, il y a certainement un plugin existant à ajouter.

Le format .stl est un format standard utilisé par toutes les imprimantes 3d personelles.

L'idéal est que la pièce puisse se supporter elle-même, c'est-à-dire que tous ses points s'appuient sur la plateforme ou sur la surface déjà imprimée. Par exemple, une pyramide inversée ne pourrait pas s'imprimer sauf à ajouter des supports.

Le logiciel pilote des imprimantes est néanmoins capable de calculer et prévoir automatiquement des structures complémentaires de support qui permettent de dépasser cette limitation. Les meilleurs résultats cependant s'obtiennent lorsque les modèles s'adaptent aux possibilités mécaniques de l'imprimante et à ses limites physiques.